Prière vous connecter ou vous inscrire pour accéder à cette page du site





Ou






Timbre Poste Algérie
N° Y&T 1991
Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger
Le conditionnement et la conservation
La fleur d’oranger amer tient son nom de Néroli d’Anne-Marie de la Trémoille dite aussi princesse de Nérola (XVIIe siècle). Elle affectionnait particulièrement cette fleur et l’utilisait pour parfumer ses gants et l’eau de son bain. La distillation d’eau de fleur d’oranger amer et des fleurs est une tradition ancestrale que les anciennes familles algériennes, notamment à l’Est et au Centre du pays, pratiquent depuis très longtemps

Cette méthode d’extraction permet d’avoir un produit de qualité, facile à conserver chez soi.

Les régions de la Mitidja, ainsi que quelques régions de l’Est du pays ont toujours fabriqué eux même l’eau de fleurs d’oranger amer qu’ils utilisent notamment pendant le mois sacré de Ramadhan. Cela est dû au fait que ces régions sont connues leurs grandes surfaces d’orangeraies, de citronniers et de mandariniers, outre les autres types d’agrumes comme les pamplemousses et l'orange amère. C’est à partir de la fleur d’oranger amer qu’ils confectionnent ce nectar que l’on utilise partout en Algérie, notamment pour la pâtisserie traditionnelle, les fameux gâteaux faits maison.

La récolte : La récolte des fleurs se fait le matin avant le lever du soleil. Elle doit se faire à la main dans des paniers en osiers ou sacs de jute, les fleurs cueillies sont transportées rapidement au lieu de distillation.

Le pré-séchage : Les pétales sont vidés des sacs et étalés sur le sol propre à l'air libre et à l’ombre, pour qu’ils sèchent, ce qui permet d'augmenter le rendement.

La distillation : L’’alambic est rempli d’eau puis sera mis sur le feu. Les pétales de fleurs à distiller sont plongés dans l'eau bouillante, et doivent flotter librement dans l'eau afin qu'ils soient distillés. L'eau va bouillir et formera une vapeur d'eau, qui va entraîner les constituants volatils des fleurs, et détruire la structure des cellules et libère les molécules olfactives. La vapeur est chargée de transporter l’huile essentielle, qui se condense dans le condenseur. L'huile essentielle étant plus légère que l’eau, flottera alors à la surface de l'eau. Le mélange d'eau florale et d'huiles essentielles sera obtenu à la sortie du refroidisseur. Le séparateur permettra de récupérer séparément l'eau florale et l'huile.

Le conditionnement et la conservation : L’eau de fleur micro-filtrée est remplie dans des bouteilles en verre rincées à l’eau chaude et stérilisées pour permettre de prolonger l’arôme et l’odeur florale du produit. Les eaux florales sont gardées au réfrigérateur afin d'augmenter la durée de conservation et leur fraîcheur.


En relation avec le Timbre Poste Algérie N° Y&T 1991 - Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger

Enveloppe premier jour (FDC) du Timbre Poste Algérie N° Y&T 1991 - Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger

Document officiel du Timbre Poste Algérie N° Y&T 1991 - Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger

Bloc feuillet n° 42 du Timbre Poste Algérie N° Y&T 1991 - Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger

Enveloppe premier jour (FDC) du Timbre Poste Algérie N° Y&T 1991 - Les étapes de production d’eau de fleur d’oranger